Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 21:38

  

Odiulgheroff.gif Art

   

Arts plastiques - Bac Général -  Option en coeff 2 

La Présentation

  • 1.  Réalisation : Vous devez réaliser entre 3 et 6 travaux sur le support de votre choix, au format de votre choix à condition de ne pas dépasser le format Raisin, soit 50 x 65 cm.
  • 2.  La  Représentation : concerne le sujet que vous allez présenter, comment vais-je le montrer en image, quelles formes et couleurs lui conviendrait le mieux, quels médiums pourraient etre en adequation avec mon sujet et le mettre en valeur et de quelle façon occuper l'espace du support ?
  • 3.  La Présentation :   C'est la scenographie de votre travail :

Comment présenter mon oeuvre de sorte que mon sujet soit mis en valeur.

Les sculptures ne peuvent pas être apportées, vous devez prendre des photos et les présenter dans un dossier au format demi-raisin au moins. Pour les videos, en plus du CD de  3 à 6 minutes. vous devez imprimer des images de votre vidéo, les présenter dans un dossier accompagnées d'explications et de références,

  • 4.   La Technique  : Vous pouvez  travailler les médiums que vous voulez  et même les mixer entre eux : peinture, feutres, fusain, collages, photogaphies,  insertions de matières et de matériaux, vidéos.  A quel mouvement de peinture je me référe :  figuratif, abstrait, expression libre, collages, accumulaltions, séries pop art, art brut, etc.

Histoire de l'art -  3 oeuvres obligatoires à connaitre :

- 1) le statut de l'oeuvre et la présentation 

BILL VIOLA

Mondialement reconnu, Bill Viola est aujourd'hui un des artistes majeurs de l'image électronique. Né en 1951, il a grandi à l'ère des premiers développements de l'art vidéo. Dès ses études et ses premiers travaux d'artiste, il privilégiait ce nouveau médium pour en explorer les multiples possibilités artistiques : captations de performances, mises en espace des images et des moniteurs vidéo, exploitation du potentiel plastique, sémantique, symbolique des projections sur de grandes surfaces, etc. Au moyen d'installations intimistes ou monumentales, ses créations interrogent le rapport au temps de l'œuvre et au réalisme des sensations, des émotions et des expériences. Sculptant le temps, bouleversant les perceptions, immergeant le spectateur, Bill Viola propose une relation différente aux images animées. Il associe le visuel, le sonore et l'espace, tire parti des appareils et des technologies (caméras, optiques scientifiques, systèmes numériques, etc.), des formats et des qualités des écrans (miroirs, moniteurs multiples, rétroprojecteurs, etc.). Il joue de divers effets (ralentissements, grossissements, pétrifications, etc.). Nombre de ses créations ouvrent des dialogues entre la modernité du médium digital et un univers d'images s'inscrivant dans l'histoire de l'art.

Ouvres indiquées ci-après, à titre de repères :

- des bandes vidéo aux écrans plasma : The Reflecting Pool , 1977-79 ; Chott El-Djerid, 1979 ; Reverse Television - Portraits of Viewers, 1983-1984 ; Deserts, 1994 ; Walking on the Edge et The Encounter , 2012 ; The Dreamers, 2013 ;

- sculptures vidéo et installations : Heaven and Earth , 1992 ; The Sleepers, 1992 ; The Veiling, 1995 ; The Crossing , 1996 ; Going Forth By Day, 2002 ; The Tristan Project (Fire Woman et Tristan's Ascension), 2005 ;

- références aux grands maîtres : The Sleep of Reason , 1988 ; The Greeting, 1995 ; The Quintet of the Astonished , 2000.

 

Reflectiong Pool :

https://youtu.be/GHdX7sApIMc

Ascension :

https://youtu.be/Fd-kpj1-3uI

 

2) - Oeuvre tridimensionnelle et espace public :  

Claes Oldenburg : La bicyclette ensevelie, 1990, Parc de la Villette         

C' est un des grands artistes de POP ART Ses oeuvres bouleversent l'échelle et la matière des objets
Il s'agit d'une sculpture monumentale comprenant 4 éléments constitutifs d’une bicyclette. à moitié enfouis dans le sol :
  • la roue, formée d'un arc de cercle figurant la jante, et de quelques rayons ;
  • la selle, à moitié enfouie dans le sol ;
  • le guidon, comportant une sonnette.
- Il s'agit d'une installation.*
*Dans l'Art contemporain, le mot "installation" désigne des oeuvres conçues pour un lieu donné, ou adaptées à ce lieu. Ses divers éléments constituent un environnement qui sollicite la participation du spectateur. 
- Chacun de ces éléments est sculpté et peint de façon à ressembler à leurs équivalents de taille normale, mais élargis à une échelle gigantesque. Ils sont indépendants les uns des autres, mais seule une partie de chacun est figurée, donnant l'impression qu'une bicyclette désassemblée est ensevelie dans le sol .

 

claes-oldenburg.jpgME0000 

ME00.JPGME000.JPG

En prenant ainsi pour modèles des objets de la grande consommation, ces deux artistes inscrivent cette œuvre parmi celles qui caractérisent pleinement le Pop Art.  Au-delà de la monumentalité de l'échelle de représentation proposée, cette sculpture a pour particularité de ne pas présenter la vision globale de l'objet, mais de fractionner celle-ci en un jeu de cache-cache qui contraint le spectateur à une reconstruction mentale de l'image.

  • Le rapport de l'oeuvre à l'espace et au lieu, l'oeuvre in situ

  • Echelle et monumentalité

  • Question de l'objet (détournement)

Consultez : http:/www.oldenbugvanbruggen.com/  

 

3) - Les fresques de la villa Barbaro  :
Paolo Caliari dit Le Véronèse" :1528-1588 - Renaissance italienne

Véronèse développe des visions en contre-plongée (peintures au plafond) ainsi que la profondeur des scènes (corps étendus de trois-quarts, décor en perspective). Il place souvent ses personnages sur fond de paysage grandiose ou d'architecture théâtrale (palais, ruines antiques) sur des supports de grands formats (tableaux, fresques). Il réalise notamment de nombreux repas du Christ (Repas d’EmmaüsNoces de Cana, Repas chez Simon, La Cène, Repas chez Lévi), dans de grandes compositions scénographiques (palais, loggia ouvrant sur le ciel) où la scène se déroule avec de nombreux personnages individualisés, animés et expressifs (portraits de contemporains) et un grand luxe de détails (costumes, accessoires) qui donnent à l'ensemble l'ambiance somptueuse des fêtes de l'aristocratie vénitienne.  

Au-delà d'un dialogue entre la peinture et l'architecture, les fresques de la villa Barbaro témoignent de l'ambition de Véronèse d'instaurer une relation entre l'observateur et l'œuvre. Les séquences architecturales (vestibules, escaliers, galeries, passages en enfilade, espaces de réception et de vie, etc.) et le programme iconographique (thèmes mythologiques et religieux riches d'évocations narratives et bucoliques) organisent un vaste espace scénique. Le spectateur est stimulé pour être un observateur, mais il est aussi observé par les protagonistes des représentations. Insertion de l'image dans l'architecture, jeux sur les points de vue et les proportions, surgissements de personnages et ouvertures sur des espaces fictifs, déplacements, expérience temporelle des dispositifs narratifs, sont autant de modalités qui visent à englober le spectateur dans l'œuvre. 
  • Le rapport de l'oeuvre à l'espace et au lieu

  • Les questions de la couleur, du trompe l'oeil

  • La question de la narration et de la temporalité

  • La question du commanditaire

Consultez : http://artplastoc.blogspot.fr/2014/04/211-veronese-fresques-de-la-villa.html

                                                                                         

 

Partager cet article

Published by Langomazino - dans page d'accueil

Profil

  • Mme Lango
  • Conseils, soutien, aide à mes élèves des Collèges et Lycées et à tous ceux qui passent le Bac Option Arts Plastiques. Bon travail, Prenez surtout du plaisir à créer.
  • Conseils, soutien, aide à mes élèves des Collèges et Lycées et à tous ceux qui passent le Bac Option Arts Plastiques. Bon travail, Prenez surtout du plaisir à créer.

Pages